Organismes nuisibles

Les organismes nuisibles peuvent causer des dommages à l’environnement et aux cultures et comportent des risques pouvant nuire à la santé publique et au bon déroulement de certaines activités humaines.

Aussi, il est important, si vous voyez l’un de ces organismes nuisibles, de contacter le Service de l’hygiène du milieu en fournissant le nom de la mauvaise herbe nuisible, ou du moustique nuisible, l’emplacement précis où vous l’avez aperçu (adresse, endroit sur la propriété), et la densité approximative de l’espèce nuisible. Si possible, fournir une photographie à des fins d’identification.

Organismes nuisibles

Berce de caucase

La Berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) ou Berce du Mantegazzi peut atteindre une hauteur de 2 à 5 mètres. Elle est considérée comme une mauvaise herbe nuisible et sa sève provoque des phytophotodermatoses, entraînant des cloques, des brûlures et des cicatrices. Il peut aussi causer la cécité (rendre aveugle).

Identification :

Les tiges sont creuses

Les tiges et les pétioles sont moustachus rouge-violet, et presque complètement violets à la base

Les feuilles sont grandes et brillantes, leur bord est très grossier et dentelé

Les tiges de fleurs et les tiges des feuilles ont des poils raides

La Berce du Caucase est souvent mal identifiée en raison de sa similitude avec la berce laineuse. Pour plus de détails sur l’identification de la Berce du Caucase et pour la différencier des espèces similaires :

Ministère de la Santé et des Services sociaux – Québec

Ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques – Québec

Espace pour la vie (Jardin botanique de Montréal)

Guêpes de sable

Si vous voyez des insectes tournoyer au-dessus des surfaces sablonneuses dans différents parcs de la municipalité ou sur la plage, soyez alertes. Ces insectes sont des guêpes de sable. Mesurant deux centimètres, elles sont noires et jaunes ou noires et blanches et pondent leurs œufs dans le sable. Elles sont très présentes lorsque les températures extérieures sont élevées.

Par mesure de prévention, il est suggéré d’éviter de fréquenter les aires de sable pour les gens qui souffrent d’allergie aux guêpes ou qui sont inquiets ou apeurés de leur présence.

Moustiques

Les moustiques se développent dans l’eau stagnante. Voici quelques bonnes habitudes à prendre pour éviter la prolifération des moustiques :

À l’approche de l’été, ouvrez votre piscine dès que possible

Nettoyez les gouttières chaque printemps

Videz les articles extérieurs où l’eau s’accumule (pots de fleurs, chaudières, mobilier, etc.)

Installez une moustiquaire sur les barils de récupération d’eau de pluie

Vous constatez une présence élevée de moustiques? Vous avez des questions sur le contrôle des insectes piqueurs? Communiquez avec la ligne Info-moustiques au 1 888 567-8567.

Pour de plus amples renseignements, consultez les capsules de GDG Environnement :

Virus du nil occidental

Depuis 2006, il n’y a plus de surveillance active du virus du Nil occidental chez les oiseaux morts. Ainsi, pour assurer une surveillance préventive de l’influenza aviaire au Québec, les citoyens sont invités à signaler toute mortalité d’oiseaux sauvages à Services Québec en composant le 1-877-644-4545.

Pour obtenir de plus amples renseignements, visitez :

Portail santé mieux-être (gouvernement du Québec)

Agence de la santé publique du Canada

Joindre le service d’Urbanisme

Pour joindre le service d’urbanisme, veuillez composer le 450-458-5347.