Nouveau programme de jumelage pour les aînés dans le besoin et les bénévoles

Si vous avez plus de 70 ans et que vous suivez les consignes d’isolement prescrites par le gouvernement du Québec, vous avez peut-être besoin d’une PERSONNE RESSOURCE  («BUDDY»).

Une PERSONNE RESSOURCE («BUDDY») est un adulte bénévole qui communiquera avec-vous par téléphone afin de s’assurer de votre bien-être et vous aider à trouver des solutions à vos besoins quotidiens ou simplement porter une oreille attentive.

Afin d’assurer votre sécurité, LES PERSONNES RESSOURCES («BUDDY’S»), n’auront aucun contact physique avec vous.

Si vous désirez une PERSONNE RESSOURCE («BUDDY»), SVP communiquez avec le Centre communautaire au 450-458-5347 poste 0, laissez votre nom et votre numéro de téléphone et un employé de la Ville vous rappellera dès que possible.

Pour ceux ou celles qui veulent se proposer comme PERSONNE RESSOURCE (BUDDY), veuillez appeler au Centre communautaire, 450-458-5347 poste 0, laissez vos coordonnées et un employé de la Ville vous rappellera dès que possible.

Ceci est un service téléphonique gratuit, fourni par vos voisins bénévoles en partenariat avec les organismes communautaires et la Ville d’Hudson afin d’assurer votre sécurité et votre bien-être.

Haut de la page

Mesures prises par la Ville

Mise à jour le 2 avril 2020


Mise à jour le 23 mars 2020

      • Fermeture de tous les parcs et sentiers afin de respecter l’interdiction du gouvernement provincial interdisant tous les rassemblements intérieurs et extérieurs.
      • La patrouille communautaire augmentera sa surveillance des entrées des parcs à partir de demain, le 24 mars, afin d’éduquer le public et de fournir des informations.
      •  Toutes les activités et événements se déroulant en avril au centre communautaire sont annulés.

Mise à jour le 22 mars 2020

Le maire et les membres du conseil de la Ville d’Hudson souhaitent remercier les résidents d’Hudson pour leur solidarité lors de cette pandémie. Nous continuons à suivre la situation de près et demandons aux résidents de continuer d’obtenir des nouvelles de sources fiables afin de s’assurer d’être informés des nouveaux développements, nous vous invitons à visiter le site internet de la Ville d’Hudson www.hudson.quebec.

Dans le but d’assurer la protection de nos citoyens, dès aujourd’hui le conseil de Ville a adopté les nouvelles mesures suivantes :

      • Les intérêts et pénalités des taxes en cas de retard seront suspendus jusqu’au 1er juin 2020 inclusivement;

Cette mesure a pour but de venir en aide à ceux qui en ont besoin. Veuillez bien noter que les services de la Ville, tels l’eau, égouts, collecte d’ordures, doivent continuer et que ceux-ci nécessitent des ressources financières. Ceux qui ont la capacité de payer conformément à l’échéancier sont incités à le faire;

      • La marge de crédit de la Ville a été augmentée de 2.5 millions $ à 4 millions $. Ceci est une mesure de prévention seulement dans le cas où la Ville aurait à encourir des dépenses extraordinaires reliées à la pandémie COVID-19;
      • L’administration de la Ville a établi un Politique sur le Télétravail et une politique afin que le personnel puisse gérer les absences pendant la pandémie;
      • La Ville a adopté une Politique de délégation de pouvoirs qui a été proposée le 2 mars 2020 et qu’on devait adopter à la séance du conseil d’avril, afin de permettre à l’administration de la Ville d’avoir plus de marge de manœuvre le plus rapidement possible pendant cette période.

Veuillez noter que la prochaine séance du conseil, prévue le 6 avril 2020, sera à huis clos. Une transmission en direct aura lieu à l’heure habituelle, soit 19h30, seulement un résumé des décisions prises par le conseil sera présenté. L’ordre du jour de la séance sera affiché le vendredi précédent la réunion, comme d’habitude. Les citoyens sont invités à faire parvenir leurs questions par écrit au plus tard à 9h00 le jour de la séance. Nous vous demandons de bien vouloir soumettre vos questions par courriel (info@ville.hudson.qc.ca) ou dans la boîte aux lettres à l’Hôtel de Ville. Veuillez poser des questions concises, comme si celles-ci étaient verbales.


Mise à jour le 17 mars 2020

  • Le Centre communautaire Stephen F. Shaar (394 Main) est fermé sauf sur rendez-vous. Téléphonez au 450-458-5347 poste 0 ou faire parvenir un courriel à : info@ville.hudson.qc.ca afin de prendre rendez-vous.
  • L’Hôtel de Ville (481 rue Main) sera fermé sauf sur rendez-vous dès mardi 17 mars 2020. Nous vous demandons de bien vouloir déposer vos paiements et correspondance dans la boîte aux lettres sécurisée à la porte d’entrée. Pour prendre rendez-vous, composez le 450-458-5347, poste 0 ou envoyez un courriel à : info@ville.hudson.qc.ca.
  • Le Service de l’urbanisme (64 Cedar) est fermé sauf sur rendez-vous. Téléphonez au 450-458-5347 poste 0 ou faire parvenir un courriel à : info@ville.hudson.qc.ca afin de prendre rendez-vous.
  • Les activités et événements au Centre communautaire sont suspendus du dimanche 15 mars et jusqu’à nouvel ordre.

PAIEMENT DE VOTRE COMPTE DE TAXES

  • Nous vous invitons à utiliser les services en ligne de votre institution bancaire, si possible, plutôt que vous déplacer à nos bureaux pour le paiement de votre compte de taxes.

REPORT DU SCRUTIN ÉLECTORAL, DISTRICT 3

  • Le scrutin électoral prévu le 26 avril 2020 a été reporté. Plus d’informations, y compris la nouvelle date du scrutin électoral, à suivre.

Haut de la page

Mesures prises par le gouvernement du Québec

Point de presse – 30 mars 2020;

Changements temporaires aux heures et aux jours d’admission dans les commerces

Du lundi au samedi, du 5 avril au 1er mai 2020 :

Heures d’ouverture étendues et aucune restriction quant au nombre d’employés :

    • Épiceries et autres commerces d’alimentation
    • Établissements offrant des services d’épicerie ou de pharmacie en dehors des centres commerciaux
    • Pharmacies

Toutes les dimanches d’avril:

Fermeture de tous les commerces de detail, sauf les suivants :

    • Pharmacies
    • Dépanneurs
    • Stations-service
    • Restaurants (uniquement pour les commandes à l’auto, les commandes pour emporter et la livraison)
    • Épiceries (uniquement pour les commandes en ligne et celle par téléphone, et pour la livraison à domicile)

Point de presse – 29 mars 2020;

Évitez de vous déplacer d’une région à l’autre ou d’une ville à l’autre

Il est demandé à toute personne d’éviter de se déplacer d’une région à l’autre ou d’une ville à l’autre, sauf en cas de nécessité. Ces déplacements devraient se limiter à ceux liés à des raisons médicales et au travail, dans un contexte où le télétravail n’est pas possible.

À cet effet, afin de protéger certaines régions plus vulnérables, des contrôles seront réalisés sur les grands axes routiers à destination des régions et territoires suivants :

  • Bas-Saint-Laurent;
  • Abitibi-Témiscamingue;
  • Côte-Nord;
  • Nord-du-Québec;
  • Saguenay-Lac-Saint-Jean;
  • Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine;
  • Nunavik;
  • Terres-Cries-de-la-Baie-James.

À ces différents points de contrôle, les policiers limiteront les entrées et sorties de ces régions et autoriseront seulement les déplacements essentiels.

Dans le cas où une entreprise doit recourir au transport aérien régional à l’intérieur du territoire québécois pour ses travailleurs (fly-in/fly-out), l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) recommande d’appliquer les mesures de mitigation suivantes afin de limiter les risques de propagation de la COVID-19 :

  • Réduire le nombre de travailleurs par avion.
  • Effectuer un triage des travailleurs symptomatiques ou ayant eu des contacts avec un cas avant l’embarquement.
  • Exclure les travailleurs présentant des facteurs de comorbidité.
  • Appliquer des mesures strictes de distanciation.
  • Limiter le nombre de personnes dans les aires communes.
  • Hausser la fréquence des désinfections.
  • Prévoir des mesures d’isolement pour des travailleurs qui débuteraient des symptômes dans le milieu de travail.
  • Instaurer la surveillance des symptômes.
  • Mettre en place des services de santé adaptés et suffisants.
  • Prévoir des transports d’urgence au besoin.

Point de presse – 25 mars 2020;

          • Obligation pour toute personne qui revient d’un séjour à l’extérieur de s’isoler pour une période de 14 jours.
            • Cet isolement vise autant les voyageurs malades ou qui ressentent des symptômes que ceux qui n’en ont pas et qui sont en parfait santé. 
          • Les gens qui ont des symptômes ou qui arrivent de l’étranger doivent le dire au personnel de la santé. 
          • Aucune visite n’est permise dans les résidences pour personnes âgées.
          • Aucune sortie des résidences sans supervision.
          • Les citoyens qui ne sont pas en services prioritaires doivent rester à leur domicile et prendre des précautions lors de sorties à l’extérieure
          • Composez le 450-644-4545 ou le 1-877-644-4545 si vous pensez que vous avez des symptômes de COVID-19, au lieu du 811.

Point de presse – 23 mars 2020;

          • Toutes les entreprises et tous les commerces du Québec devront fermer leurs portes jusqu’au 13 avril, à l’exception des services essentiels, Ces établissements devront fermer au plus tard à 23 h 59, mardi.
          • Il sera dorénavant interdit aux habitants de résidences pour aînés de sortir sans supervision.
          • Composez le 450-644-4545 ou le 1-877-644-4545 si vous pensez que vous avez des symptômes de COVID-19, au lieu du 811.

Point de presse – 22 mars 2020;

          • À compter de minuit ce soir et jusqu’au 1er mai, les centres d’achats, les salles à manger des restaurants et les salons de coiffure et d’esthétique seront fermés. Les magasins alimentaires (y compris pour les animaux), les pharmacies et les SAQ vont rester ouverts.
          • Prolongement de la fermeture des services de garde non essentiels, des écoles, des cégeps et des universités jusqu’au 1er mai.
          • Interdiction de rassamblements intérieurs et extérieurs, à l’exception des cas réquis et prévus. En tout temps, les personnes doivent cependant maintenir, dans la mesure du possible, une distance minimale de deux mètres entre elles.

Point de presse – 21 mars 2020;

          • Maintien de l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire
          • Mesures accrues pour faire respecter l’interdiction de rassemblements
          • Mise en quarantaine forcée de personnes qui pourraient mettre à risque la santé publique
          • À moins de nécessité, aucun déplacement afin d’éviter la propagation entre les quartiers, les villes et les régions

Point de presse – 20 mars 2020;

          • Les gens malades ou  avec les symptômes doivent s’isoler à la maison
          • Les citoyens sont invités à utiliser la ligne coronavirus selon l’indicatif régional de leur localité (450-644-4545)
          • Les chantiers de construction doivent demeurer ouverts
          • Les employeurs doivent prendre toutes les mesures de précaution :
            • Accès à de l’eau et à du savon
            • Ajout de roulottes pour permettre une distance sécuritaire entre les travailleurs

Point de presse – 19 mars, 2020

          • Aucun déplacement non essentiel d’une région à l’autre
          • Les 70 ans et plus doivent rester à leur domicile autant que possible
          • Les personnes malades, qui ont des symptômes – fièvre, toux, difficultés respiratoires – doivent rester à la maison et composer le 1-877-644-4545
          • Les travailleurs des secteurs toujours en activité (agriculture, camionnage, épiceries, transport, en commun, etc,) sont invités à prendre toutes les précautions nécessaires.

Point de presse – 18 mars, 2020

          • Augmentation importante du nombre de tests et d’analyses
          • Aucun rassemblement, même dans les lieux de culte
          • Les travailleurs toujours en activité doivent prendre toutes les précautions possibles
          • Les masques doivent être réservés aux travailleurs de la santé et aux personnes atteintes

Point de presse – 17 mars, 2020

Mesures d’assouplissement de Revenu Québec pour les citoyens et les entreprises :

Pour les particuliers :

          • La date limite pour transmettre la déclaration de revenus pour l’année d’imposition 2019 est le 1er juin 2020
          • Aucune pénalité ni aucuns intérêts si le solde dû pour l’année d’imposition 2019 est payé au plus tard le 31 juillet 2020
          • L’acompte provisionnel du 15 juin pour l’année d’imposition 2020 pourra être versé à une date postérieure au 31 juillet 2020, date qui sera rendue publique ultérieurement.

Pour les particuliers en affaires :

          • Les particuliers en affaires pourront soumettre leur déclaration de revenus de 2019 à la date habituelle, soit au plus tard le 15 juin 2020.
          • L’acompte provisionnel du 15 juin pour l’année d’imposition 2020 pourra être versé à une date postérieure au 31 juillet, 2020, date qui sera rendue publique ultérieurement.
          • Aucune pénalité ni aucuns intérêts si le solde dû pour l’année d’imposition 2019 est payé au plus tard le 31 juillet 2020.

Point de presse – 16 mars, 2020

Programme d’aide temporaire aux travailleurs

Pour les personnes en isolement :

          • qui ont le virus,
          • qui présentent les symptômes du virus
          • qui ont été en contact avec une personne infectée par le virus
          • ou qui reviennent de l’étranger

Et qui ne sont pas indemnisés par :

          • leur employeur
          • une assurance privée
          • les programmes gouvernementaux, notamment l’assurance emploi au gouvernement fédéral
            • Parmi ceux-ci, on retrouve des travailleurs occupant un emploi sur la base d’un visa ou d’un permis de travail et certains travailleurs autonomes

573$ par semaine pour une période de 14 jours. L’aide pourrait s’étendre à un mois, si nécessaire

Formulaire de demande disponible en ligne, détails sur Québec.ca/coronavirus


Point de presse – 14 et 15 mars, 2020

Plusieurs mesures ont été prises par le gouvernement pour limiter la propagation, dont :

          • fermeture de bibliothèques, musées, théâtres, salles de spectacles, piscines, spas, stations de ski, bars et discothèques, cinémas et arcades, centres d’entraînement et gyms, arénas, et autres similaires, et ce, jusqu’au 30 mars prochain.
          • fermeture temporaire des restaurants de style buffet et les cabanes à sucre.
          • limitation du nombre de clients dans les restaurants à 50% de la capacité de l’établissement
          • l’adoption, le 13 mars 2020, d’un décret déclarant l’état d’urgence sanitaire sur tout le territoire québécois (PDF 19,36 Ko). Cette mesure exceptionnelle permet par exemple à la ministre de la Santé et des Services sociaux et aux établissements de procéder sans délai à l’achat d’équipements ou de conclure les contrats nécessaires pour protéger la santé de la population;
          • l’isolement volontaire  de 14 jours de toutes les personnes qui reviennent de l’étranger le 12 mars 2020 ou à une date ultérieure;
          • lisolement obligatoire  de 14 jours pour tous les employés de la fonction publique et pour tout le personnel de la santé, de l’éducation et des services de garde, privés et publics, qui reviennent de l’étranger le 12 mars 2020 ou les jours ultérieurs;
          • l’interdiction de tous les rassemblements intérieurs de plus de 250 personnes;
          • l’incitation à éviter tous les rassemblements intérieurs qui ne sont pas nécessaires;
          • l’incitation, pour les personnes âgées de 70 ans et plus, de rester à la maison, sauf en cas de nécessité ou d’exception, comme pour se présenter à un rendez-vous médical important;
          • la fermeture de l’ensemble des services de garde (CPE, services de garde subventionnés, non-subventionnés, en milieu familial et non-régis) et du réseau de l’éducation (écoles primaires et secondaires, centres de formation, écoles privées, cégeps, collèges et universités), du lundi 16 mars au vendredi 27 mars. Des mesures seront toutefois mises en place pour continuer d’offrir des services de garde aux parents qui travaillent dans le réseau de la santé et des services sociaux et dans les services essentiels (exemples : policiers, pompiers, ambulanciers, agents des services correctionnels, constables spéciaux);
          • l’interdiction des visites régulières dans les hôpitaux, les CHSLD et les résidences privées pour aînés sur l’ensemble du territoire québécois;
          • la couverture, par la Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ), des services de santé liés à la COVID-19 fournis par correspondance ou par voie de télécommunication;
          • la prévention et le contrôle en milieu de soins lorsqu’une infection est suspectée ou confirmée;
          • l’ouverture de cliniques désignées pour s’occuper des personnes présentant des symptômes;
          • le report des élections municipales partielles du 15 mars 2020 et des 20 autres prévues d’ici fin avril.

Les professionnels de la santé du Québec, notamment les médecins, les infirmières, le personnel de laboratoire et les paramédicaux, ont accès à des outils pour identifier rapidement un cas suspect de COVID‑19, pour s’assurer de sa prise en charge adéquate et de l’application rapide des mesures de prévention et de contrôle nécessaires.

Haut de la page

Consignes sanitaires

Pour les citoyens de retour de voyage

Un isolement volontaire  de 14 jours est recommandé à toutes les personnes qui reviennent de l’étranger le 12 mars 2020 ou à une date ultérieure. Ces personnes doivent faire preuve de vigilance et surveiller leurs symptômes.

Cet isolement  est obligatoire pour tous les employés de la fonction publique et pour tout le personnel de la santé, de l’éducation et des services de garde, privés et public, qui reviennent de l’étranger. Pour le secteur public, les employés conserveront leur traitement durant la période d’isolement.

Les résidents du Québec qui développent des symptômes de fièvre, toux ou difficultés respiratoires à leur retour de voyage à l’extérieur du Canada doivent composer, sans frais, le 1 877 644-4545.

Pour tout le monde

          • Lavez-vous les mains souvent à l’eau tiède courante et au savon pendant au moins 20 secondes.
          • Utilisez un désinfectant à base d’alcool si vous n’avez pas accès à de l’eau et à du savon.
          • Observez les règles d’hygiène lorsque vous toussez ou éternuez :
            • Couvrez-vous la bouche et le nez avec votre bras afin de réduire la propagation des germes.
            • Si vous utilisez un mouchoir en papier, jetez-le dès que possible et lavez-vous les mains par la suite.
          • Si vous êtes malade, évitez le contact avec les personnes plus vulnérables, dont les personnes âgées et les personnes ayant une maladie chronique. Par exemple, évitez de rendre visite aux personnes hospitalisées, aux personnes hébergées dans les centres d’hébergement de soins de longue durée ou dans les résidences privées.
          • Éviter le contact direct pour les salutations, comme les poignées de main, et privilégier l’usage de pratiques alternatives.

Chaque personne a un rôle à jouer afin de diminuer les risques de propagation des virus.

Les masques ne constituent pas un outil de protection efficace pour la population générale. Leur utilisation est plutôt indiquée pour les patients chez qui une infection est suspectée ainsi que pour les professionnels de la santé qui les soignent.

Si vous éprouvez de l’inquiétude ou de l’anxiété par rapport au coronavirus, vous pouvez composer, sans frais, le 1 877 644-4545.

Haut de la page

Mesures prises par le gouvernement fédéral

18 mars 2020

          • L’Allocation soins d’urgence — cette allocation aidera les Canadiens qui tombent malades, qui doivent s’isoler ou qui doivent s’absenter du travail pour s’occuper d’un enfant. Cette prestation fournira une aide directe aux Canadiens qui ne sont pas admissibles à l’assurance-emploi (assurance-emploi) jusqu’à 450 $ par semaine pendant une période pouvant aller jusqu’à 15 semaines. Cet avantage sera disponible au début d’avril et vous pourrez faire une demande en ligne à partir de votre domicile afin de suivre les conseils de santé publique. Nous n’aurons pas besoin d’une note de médecin, ce qui ne ferait qu’accroître davantage le fardeau auquel est confronté notre système de soins de santé publique.
          • Mettre en place l’Allocation de soutien d’urgence. L’allocation sera versée par l’intermédiaire de l’Agence du revenu du Canada pour offrir jusqu’à 5 milliards de dollars en soutien aux travailleurs qui ne sont pas admissibles à l’AE et qui risquent de perdre leur emploi.
          • Un crédit amélioré de TPS – cette mesure aidera les Canadiens qui ont des revenus modestes en doublant le crédit maximal pour plus de 12 millions de familles. Ce supplément de crédit signifierait une moyenne de 400 $ pour les adultes seuls, et 600 $ pour les couples. Cette mesure injectera 5,5 milliards de dollars dans l’économie canadienne et sera disponible dès mai 2020.
          • Une Allocation canadienne pour enfants améliorée qui recevra 300 $ de plus par enfant pour l’année 2019-2020 afin d’aider à relever des défis imprévus liés à l’éducation des enfants, y compris des perturbations dans les services de garde.
          • Une nouvelle subvention salariale pour les petites et moyennes entreprises. Cela équivaudra à 10 % du salaire de leurs employés pour une période de trois mois et sera livré en accordant un jour férié sur une partie des versements de retenue d’impôt qui seraient normalement dus au gouvernement fédéral. Cela donnera jusqu’à 1 375 $ par employé et jusqu’à 25 000 $ par employeur. Cette mesure s’appliquera non seulement aux entreprises, mais aussi aux organismes sans but lucratif et les aidera à éviter les mises à pied.
          • Un moratoire de six mois sur tous les paiements de prêts aux étudiants du Canada – aucun paiement de prêt étudiant ne sera exigible et aucun intérêt ne sera facturé sur les montants dus pendant cette période. Cet allégement permettra à 1 million de jeunes Canadiens d’économiser en moyenne 160 $ par mois.
          • Soutien supplémentaire pour aider les Canadiens qui n’ont pas accès à un logement. Pour bon nombre de ces personnes, l’auto-isolement est une impossibilité et nous devons nous assurer qu’ils ont le soutien nécessaire pour protéger leur santé. Cette mesure comprendra des fonds pour aider les refuges à mettre en œuvre des mesures de santé publique pour s’assurer que les personnes vulnérables, y compris les femmes et les enfants fuyant la violence, auront un endroit sûr pour se réfugier.
          • Réduire de 25 % les retraits minimums des fonds enregistrés de revenu de retraite (FERR) pour 2020. Ceci est fait compte tenu de la volatilité des marchés et des effets de cette volatilité sur l’épargne-retraite de nombreux aînés.
          • Injecter 305 millions de dollars dans un nouveau Fonds de soutien aux communautés autochtones fondé sur les distinctions. Ce financement permettra de répondre aux besoins immédiats des communautés des Premières Nations, des Inuits et de la Nation métisse. Nous avons également travaillé avec les grandes banques canadiennes, qui ont déterminé qu’elles travailleraient avec les Canadiens au cas par cas pour soutenir ceux qui ont subi des perturbations à leur salaire, des interruptions de soins de garde ou des besoins de santé imprévus. Cela commencera par un report des paiements hypothécaires pour les Canadiens touchés d’une période pouvant aller jusqu’à six mois.
          • Un support immédiat de 55 milliards de dollars pour les entreprises canadiennes
          • Autoriser toutes les entreprises à reporter après le 31 août 2020 le paiement de tout montant d’impôt sur le revenu exigible entre aujourd’hui et septembre 2020. Il n’y aura aucun intérêt ni aucune pénalité sur ces montants pendant cette période.
          • Augmenter le crédit à la disposition des petites, moyennes et grandes entreprises canadiennes. Le nouveau Programme de crédit aux entreprises fournira, par l’intermédiaire de la Banque de développement du Canada et d’Exportation et Développement Canada, plus de 10 milliards de dollars en soutien additionnel aux entreprises qui ont besoin de liquidités. Le gouvernement est également prêt à injecter plus de capitaux par l’entremise de ces sociétés financières d’État.
          • Lancer le Programme d’achat de prêts hypothécaires assurés pour acheter jusqu’à 50 milliards de dollars de blocs de prêts hypothécaires assurés au moyen de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Cette mesure offrira un financement stable aux banques et aux prêteurs hypothécaires et favorisera la poursuite des activités de prêts aux entreprises et aux consommateurs canadiens.
          • Une réduction du taux d’intérêt par l’entremise de la Banque du Canada à 0,75 %. De plus, la Banque du Canada libérera la capacité de prêt d’environ 50 milliards de dollars.
          • Doubler le crédit à la disposition des agriculteurs et du secteur agroalimentaire par l’intermédiaire de Financement agricole Canada.
          • Le surintendant des institutions financières a modifié les règles régissant les grandes banques canadiennes qui leur permettront d’augmenter leur capacité de prêt d’environ 300 milliards de dollars.
          • Soutien supplémentaire par l’entremise du Compte Canada d’EDC pour les éléments qui sont dans l’intérêt national du Canada.

 

Haut de la page

Des réponses à vos questions
1. Quels sont les principaux symptômes associés à la COVID 19?

Les principaux symptômes de la COVID‑19 sont les suivants :

          • Fièvre
          • Toux
          • Difficultés respiratoires

Les symptômes peuvent être légers (similaires à un rhume) ou plus sévères (tels que ceux associés à la pneumonie et à l’insuffisance pulmonaire ou rénale).

2. Comment se transmet la COVID 19?

Habituellement, la COVID‑19 infecte le nez, la gorge et les poumons. Elle se propage le plus souvent par :

          • un contact étroit avec une personne infectée lorsque cette personne tousse ou éternue;
          • un contact des mains avec des surfaces infectées puis avec la bouche, le nez ou les yeux.
3. Combien de temps la COVID 19 survit-elle sur des objets?

En général, la COVID‑19 ne survit pas longtemps sur les objets :

          • 3 heures environ sur les objets avec de surfaces sèches;
          • 6 jours sur des objets avec des surfaces humides.
4. Est-ce que le port d’un masque est efficace pour me protéger contre la COVID 19?

Les masques ne constituent pas un outil de protection efficace pour la population générale au Québec. Leur utilisation est plutôt indiquée pour les patients chez qui une infection est suspectée ainsi que pour les professionnels de la santé qui les soignent.

5. Existe-t-il un traitement contre la COVID 19?

Il n’existe pas de traitement spécifique ni de vaccin pour la COVID-19 pour l’instant. La plupart des personnes atteintes du virus se rétablissent par elles‑mêmes en restant à la maison, sans avoir besoin d’aller à l’hôpital.

6. Quels sont les pays les plus à risque?

Pour obtenir cette information, il conseillé de consulter les Conseils aux voyageurs et avertissements  du Gouvernement du Canada.

7. J'ai des projets de voyage, devrais-je les annuler?

Le gouvernement du Québec demande d’annuler les voyages qui ne sont pas essentiels.

Si une personne part tout de même en voyage, il est d’abord conseillé de consulter les Conseils aux voyageurs et avertissements  du Gouvernement du Canada. Également, un isolement volontaire est demandé à toutes les personnes qui reviennent de l’étranger le 12 mars 2020 ou à une date ultérieure.

8. Je reviens de voyage, que dois-je faire?

Un isolement volontaire  de 14 jours est recommandé à toutes les personnes qui reviennent de l’étranger le 12 mars 2020 ou à une date ultérieure. Ces personnes doivent faire preuve de vigilance et surveiller leurs symptômes.

Cet isolement  est obligatoire pour tous les employés de la fonction publique et pour tout le personnel de la santé, de l’éducation et des services de garde, privés et publics, qui reviennent de l’étranger. Pour le secteur public, les employés conserveront leur traitement durant la période d’isolement.

9. Je travaille dans le secteur privé et je dois me placer en isolement volontaire. Est-ce que mon employeur peut me congédier?

Le gouvernement du Québec invite les employeurs à faire preuve de compréhension et de souplesse envers un employé qui revient de voyage ou qui présente des symptômes.

10. Dois-je m’inquiéter de la situation entourant la COVID 19?

Pour le moment, la propagation de la COVID‑19 est sous contrôle au Québec, mais la situation doit être surveillée de près. Le gouvernement du Québec prend toutes les mesures nécessaires pour freiner le plus possible la contagion.

11. Si je dois me placer en isolement volontaire, quelles sont les consignes à respecter?

L’isolement volontaire consiste à demander à une personne infectée ou potentiellement infectée de s’isoler à la maison et de surveiller ses symptômes durant la période d’incubation du virus. Il est possible d’en savoir plus sur les pratiques recommandées lors d’un isolement volontaire en consultant la page Instructions pour l’isolement volontaire à domicile ou dans un contexte de cohabitation  sur le site Web du Gouvernement du Canada.

12. Quels sont les services de garde visés par les fermetures?

Tous les services de garde seront fermés du lundi 16 mars au vendredi 27 mars. Cette fermeture concerne les CPE ainsi que les services de garde subventionnés, non-subventionnés, en milieu familial et non-régis.

Des mesures seront toutefois mises en place pour continuer d’offrir des services de garde aux parents qui travaillent dans le réseau de la santé et des services sociaux et dans les services essentiels.

13. Pourquoi fermer les écoles et les garderies à ce moment-ci? N’est-ce pas prématuré?

Le Québec est en situation d’urgence. C’est pourquoi le gouvernement du Québec prend dès maintenant les mesures nécessaires pour réduire les risques de propagation. Il s’agit d’une une décision responsable, prise en fonction des recommandations de la Direction de la Santé publique, qui permettra de réduire au maximum les risques pour la population du Québec.

14. Est-ce que les parents qui vont devoir prendre deux semaines de congé en raison de la fermeture des écoles et des services de garde vont continuer d’être payés?

Dans le secteur public, les travailleurs continueront d’être payés et seront invités à faire du télétravail lorsque possible.

Pour le secteur privé, les employeurs sont invités à faire preuve de flexibilité. Des mesures de dédommagement seront mises en place et annoncées ultérieurement.

15. La période de deux semaines de fermeture des écoles et des services de garde pourrait-elle être prolongée?

Le gouvernement du Québec évalue la situation en temps réel afin d’agir de façon prioritaire pour préserver la santé des Québécoises et Québécois. Si une telle décision est prise, les personnes concernées en seront informées en temps et lieu.

16. Est-ce que les journées perdues (écoles, cégeps, universités) seront reprises?

Pour le moment, les journées ne seront pas reprises. Le gouvernement du Québec demande aux enseignants d’apporter les ajustements nécessaires dans leurs horaires scolaires. Des directives additionnelles seront émises en temps et lieu.

17. Que doivent faire les parents qui travaillent dans le réseau de la santé et des services sociaux ou dans des services essentiels et dont les enfants fréquentent des services de garde?

Des mesures seront mises en place pour continuer d’offrir des services de garde aux parents qui travaillent dans le réseau de la santé et des services sociaux et dans les services essentiels.

18. Comment seront identifiés les CPE ou garderies qui demeureront ouverts pour le personnel du réseau de la santé et des services sociaux ou celles et ceux qui assurent des services essentiels? Comment les parents seront-ils avisés?

Le ministère de la Famille prévoit réquisitionner un certain nombre de services de garde qui resteront ouverts pour cette clientèle prioritaire. L’évaluation des besoins est en cours. Ce sont les employeurs du réseau hospitalier qui communiqueront avec les employés pour leur donner les coordonnées des CPE ou des garderies où le service sera offert pour eux.

19. Est-ce que les parents devront continuer de payer le service de garde?

Non. Le gouvernement paiera la contribution parentale ainsi que la subvention aux services de garde, pour toute la période de 2 semaines.

Pour ce qui est d’un parent dont l’enfant fréquente un service de garde non subventionné, il n’y aura pas de frais de garde pendant cette période de deux semaines.

20. Les garderies non subventionnées seront-elles dédommagées?

Oui. Des mesures seront annoncées ultérieurement.

21. Est-ce que le personnel des CPE et garderies subventionnées continuera d’être payé?

Oui. Les employés seront payés comme à l’habitude.

22. Quels sont les services d’enseignement visés par les fermetures?

Tous les services offerts dans le réseau de l’enseignement seront fermés du lundi 16 mars au vendredi 27 mars. Cette fermeture concerne les écoles primaires et secondaires, les centres de formation, les écoles privées, les cégeps ainsi que les collèges et universités.

23. Est-ce la COVID-19 peut entraîner une pénurie de nourriture?

Non. Il n’y a pas lieu de craindre une pénurie de nourriture.

24. Est-ce que les visites dans les hôpitaux, les CHSLD, les ressources intermédiaires, les ressources de type familial et les résidences privées pour aînés sont permises?

À compter du 13 mars 2020, les visites régulières dans les hôpitaux, les CHSLD, les ressources intermédiaires, les ressources de type familial et les résidences privées pour aînés seront interdites afin de protéger les personnes les plus vulnérables ainsi que les travailleuses et travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux. Dans le cas des naissances, l’autre parent, la personne significative ou le proche aidant identifié à cette fin n’est pas considéré comme un visiteur et peut accompagner la personne qui accouche.

25. Est-ce que les services de santé fournis par des moyens de télécommunication sont couverts par la RAMQ?

Oui, les services de santé fournis par correspondance ou par voie de télécommunication seront désormais couverts par la RAMQ. Cette couverture inclut, par exemple, une consultation avec un médecin par téléphone.

26. En quoi consiste l’état d’urgence sanitaire?

Un état d’urgence sanitaire peut être déclaré lorsqu’une menace à la santé de la population exige l’application immédiate de certaines mesures. Il permet au gouvernement du Québec et à la ministre de la Santé et des Service sociaux de disposer des pouvoirs nécessaires pour mettre en place l’ensemble des mesures visant à assurer la protection de la santé de la population.

La ministre de la Santé et des Services sociaux pourraient, par exemple, procéder sans délai à l’achat d’équipements ou conclure les contrats nécessaires pour protéger la santé de la population.

27. Est-ce la première fois que le Québec déclare un état d’urgence sanitaire?

Oui. Cette mesure exceptionnelle démontre la volonté du gouvernement du Québec de se doter des moyens nécessaires pour protéger la population.

28. Quels sont les emplois visés par les services essentiels?

Les services essentiels visent les métiers du réseau de la santé ainsi que les policiers, pompiers, ambulanciers, agents de services correctionnels ainsi que les constables spéciaux.

29. Une directive générale sera-t-elle émise concernant le télétravail pour les fonctionnaires?

Ces décisions sont prises en charge par les directions des ressources humaines des différents ministères, qui reçoivent l’information du Secrétariat du Conseil du trésor. Les besoins et la capacité d’offrir la possibilité de travailler à distance diffère en fonction des ministères et organismes.

30. Les femmes enceintes sont-elles à risque?

Selon l’Organisation mondiale de la santé, les femmes enceintes ne sont pas plus à risque de complications liées à la COVID-19 que les adultes en général.

Les scientifiques mentionnent qu’il n’y a aucun risque connu de malformation ou de transmission mère-fœtus.

Pour les femmes enceintes, les règles de prévention d’usage s’appliquent.

31. Est-ce que les restaurants ayant une capacité de plus de 250 places peuvent demeurer ouverts?

Les restaurants et cabanes à sucre sont invités à limiter le nombre de clients dans un même espace à un maximum de 250 afin de contribuer aux efforts de santé publique au Québec.

Le recours à des buffets en libre-service ou les gens doivent attendre en file, près des uns des autres à proximité des aliments et des ustensiles constitue un risque accru et devrait être évité. En outre, le Gouvernement du Canada recommande d’éviter les buffets en libre-service lors des rassemblements.

32. Qu’arrive-t-il avec les camionneurs en provenance de l’extérieur des frontières?

Les camionneurs et le personnel navigant sur les avions et sur les bateaux n’ont pas à se mettre en isolement, étant donné le rôle important qu’ils jouent dans le transport de marchandises de première nécessité, comme la nourriture.

33. Si je suis à l’étranger, dois-je rentrer immédiatement au pays?

Le gouvernement du Québec suggère aux personnes qui sont à l’étranger de revenir au pays dans la mesure du possible.

Le Gouvernement du Canada, dans sa section Conseil aux voyageurs et avertissements, recommande aux personnes qui sont à l’extérieur du pays de se renseigner sur les options commerciales qui s’offrent à elles pour revenir au Canada et de revenir plus tôt que prévu si ces options deviennent plus limitées.

34. Est-il préférable pour une personne de s’isoler et de rester à la maison pour les semaines à venir même si elle ne revient pas de voyage?

Le confinement est l’une des mesures qui permettra de réduire la propagation de la COVID-19. Les personnes âgées de 70 ans et plus ainsi que celles souffrant de maladies chroniques sont invitées à rester à la maison, sauf en cas de nécessité ou d’exception, comme pour se présenter à un rendez-vous médical.

Les visites dans les hôpitaux, les CHSLD, les ressources intermédiaires, les ressources de type familial ainsi que les résidences privées pour aînés sont interdites jusqu’à nouvel ordre.

Pour les personnes en bonne santé, il est recommandé d’éviter le plus possible les rassemblements, notamment dans des lieux fermés, et de respecter les consignes sanitaires de base.

35. Est-ce que la population peut continuer à utiliser le transport en commun?

Les services de transport en commun demeurent opérationnels. Les usagers sont invités à appliquer les consignes sanitaires habituelles.

De plus, les usagers sont invités, dans la mesure du possible, à modifier leurs horaires habituels de façon à limiter les foules présentes dans le transport en commun aux heures de pointe.